Panerai - Horloger-paris.com

Depuis + de 25 ans

Du lundi au jeudi : 10h / 19h
Le vendredi : 10h / 18h

6 Avenue Franklin Roosevelt - Paris
www.horloger-paris.com

panier
 

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

Panerai

L'authenticité d’une montre Panerai s'exprime dans la fidélité à l'histoire de la marque et dans la recherche de l'innovation sous la forme de l’excellence technique", écrit la maison horlogère en préambule de son dossier de presse. Et, pour concrétiser matériellement cette forte pensée, Panerai présente sa collection 2012 sous forme de réinterprétation des deux modèles mythiques, la Luminor et la Radiomir. Toutefois, foin de répétition puisque la démarche créative a été menée à travers les technologies et les matériaux les plus innovants. C'est ainsi que l'entreprise de Milan propose plus de dix nouveautés.

Pour Officine Panerai, nous l'avons déjà dit, le présent et le futur passent par le développement de mouvements de manufacture de haute qualité et par la recherche de nouveaux matériaux. La collection présentée est ainsi entièrement composée de mouvements de manufacture et de matériaux aux caractéristiques très qualitatives : acier inoxydable, céramique et, pour la première fois, or rouge. Chez Officine Panerai, le matériau par excellence, c'est l’acier. Les montres créées pour la Marine militaire étaient en acier inoxydable, un matériau solide et fiable, capable de résister aux conditions atmosphériques extrêmes dans lesquelles se déroulaient fréquemment les opérations des plongeurs. L’acier demeure encore aujourd'hui au cœur de la nouvelle collection dans une version offrant une résistance optimisée à la corrosion. II s'agit de l'acier inoxydable AISI316L.

La céramique employée depuis plusieurs années déjà est une céramique synthétique particulière à base de poudre d'oxyde de zirconium. Soumise à une série d'opérations complexes de transformation et de finition, elle revêt un aspect opaque particulièrement uniforme et homogène, offre des garanties de dureté (jusqu'à cinq fois supérieure à celle de l'acier inoxydable), de résistance aux éraflures, aux agents corrosifs et aux températures élevées, qui font de la céramique l'un des matériaux de prédilection du monde de la haute horlogerie.

Le CEO de la marque, Angelo Bonati, avait donc de quoi être satisfait d'autant que l'année  a été placée sous le signe du succès. Et d'expliquer que depuis deux ou trois ans, la Chine est un marché qui ne cesse de se raffermir. "C'était particulièrement bienvenu au moment où les Etats-Unis amorçaient une période de repli. Cela nous a donc bien aidé, mais cela implique aussi que si un secteur aspire du produit, il faut le nourrir. Nous avons pu satisfaire tout le monde et même nous avons géré une petite pénurie. Je constate enfin qu'en Chine notre présence se renforce. Nous y sommes depuis 5 ans, c'est bien plus récent que certaines grandes marques qui ont eu plusieurs décennies pour s'y installer. Nous ne sommes donc pas encore à ce niveau et cela fait que nous pouvons développer le marché chinois tout en continuant à bien servir les autres marchés".

- L'Europe est-elle encore un bon marché pour Officine Panerai ?

- Oui mais il faut honnêtement dire que le tourisme chinois est un segment extrêmement important des marchés européens. Cela précisé, dans nos boutiques, nous avons affaire à des clients européens qui connaissent déjà les montres Panerai. De fait, nous sommes perçus comme des fabricants de montres pour les connaisseurs. Les clients d'Extrême-Orient ne sont pas encore assez informés sur nos produits et, pour eux, nous ne représentons pas le premier achat d’une montre de prix.

- L'an dernier, vous avez sorti une pièce en bronze. C'était totalement inattendu. Comment les clients ont-ils réagi?

- Nous avons aussi été très surpris. Bien sûr, cela avait déjà été évoqué par certains clients, mais nous ne pensions pas qu'il y aurait un tel engouement. Mais, si j'analyse le phénomène, ce n'est pas si surprenant car, d'abord, nous sommes dans l'antithèse de l'extra-plat et, ensuite, comme le bronze est un matériau évolutif et que sa couleur change au fil du temps, la montre en bronze devient alors pratiquement une pièce unique. Enfin, le succès de cette série provient aussi sans doute du fait que l'alliage de bronze n'est pas du tout toxique et qu'il n'affecte pas du tout la peau. J'ai donc décidé que nous renouvellerons l'opération avec un autre modèle de nos collections.

- Et comment se porte le projet de construction de votre future manufacture à Neuchâtel?

- Très bien. Nous commencerons la maçonnerie ce printemps et nous espérons que les travaux pourront avancer rapidement. Mais, en tout état de cause, nous allons conserver les deux sites de production, donc nous n'abandonnerons pas Valfleurier. Un seul site ne peut en effet satisfaire toutes les demandes car il y a, d'une part, des fabrications importantes de pièces de base, mais aussi des séries spéciales qui demandent un long travail en machine.

Angelo Bonati est donc un CEO heureux et, s'il n'occulte aucunement la réalité et les risques de ralentissement de la conjoncture. Et pour tenter de gagner ce challenge, la marque a donc sorti moult nouveautés dont voici deux exemples.

Luminor 1950 Tourbillon GMT Ceramica

La Luminor 1950 Tourbillon GMT Ceramica est une montre de caractère complexe et raffiné, celui du régulateur à tourbillon breveté par Officine Panerai, dont le balancier accomplit une rotation en trente secondes, pour annuler de possibles écarts de marche imputables aux effets de la gravité. II est associé à un deuxième fuseau et une réserve de marche de six jours, assurée par trois barillets montés en série. Le matériau dont est fait le boîtier de la Luminor 1950 (de 48mm de diamètre) est une céramique synthétique. Le cadran noir arbore un graphisme simple et épuré et reprend la classique structure "sandwich" créée dans les années 1930 par Officine Panerai pour lui conférer une lisibilité optimale même dans les plus mauvaises conditions d'éclairage. Le petit compteur à 3 heures donne l’indication jour/nuit sur 24 heures tandis que la petite seconde à 9 heures partage son compteur avec un indicateur original, composé d'une série d'index en forme de points. Entraîné par le tourbillon, celui-ci avance deux fois plus vite que la petite seconde, parcourant le compteur en 30 secondes. Le fond dodécagonal en titane s'ouvre en son centre sur un hublot saphir, qui permet d'entrevoir le mouvement de manufacture 82005. C'est la première fois que celui-ci est présenté ici par Officine Panerai dans la version P.2005/B, noircie par un procédé utilise pour créer une continuité esthétique avec l'élégant noir opaque du boîtier.

Deux Radiomir 1940

Un nouveau chapitre de l'histoire de la montre la plus célèbre qui ait été conçue pour des opérations militaires sous-marines revit à travers les nouvelles Radiomir 1940, deux éditions spéciales qui remettent pour la première fois à l'honneur un boîtier Panerai particulier d'inspiration vintage. A la différence des prototypes et exemplaires mis en production à la fin des années 1930, certaines Radiomir historiques des années 1940 ont des anses différentes : non plus constituées d'un fil soudé au boîtier, mais formant avec lui une pièce d'un seul tenant, pour un résultat plus massif offrant une meilleure résistance. Les nouvelles Radiomir 1940 remettent à l'honneur ce boîtier particulier dans son format classique de 47mm de diamètre, de pair avec d'autres éléments inspirés des exemplaires historiques : le Plexiglas protégeant le cadran, la lunette ronde et bombée, la couronne cylindrique et le fond vissé. Les deux versions se distinguent l’une de l'autre par le matériau du boîtier, assorti à la couleur de leurs cadrans respectifs : la Radiomir 1940 (PAM00399) en acier inoxydable (AIS1316L) poli arbore un cadran noir; la Radiomir 1940 Oro Rosso (PAM00398), au cadran marron, est faite d'or rouge. L'or rouge employé par Officine Panerai est le 5NPt, alliage spécial dans lequel entrent une part de cuivre plus élevée, qui renforce l'intensité de la coloration (241%0), ainsi que 4%o de platine, jouant un rôle dans l'élimination des phénomènes d'oxydation du métal.

Panenai : l'Esprit des Calibres

"La structure sandwich des calibres avec deux platines postérieures reliées à la platine antérieure par une série de petites colonnes fixées par des vis, les distingue de la majeure partie des autres mouvements, assurent-ils. Cette structure, inspirée par les mouvements Angelus des années 1940 et qui rappelle celle des anciennes de poche, permet un ancrage de chaque élément beaucoup plus stable que celui des ponts classiques en porte-à-faux." Premier-né de la série P. 2000, le calibre à remontage manuel P. 2002, présenté en 2005 après trois années de mise au point, se compose de 247 pièces et affiche une épaisseur de 6,6 mm. Possédant une autonomie de huit jours, matérialisée sur le cadran par un indicateur linéaire, il réunit naturellement les caractéristiques propres aux autres calibres de la série P. 2000, auxquelles il ajoute un dispositif "seconds reset" pour remettre à zéro l'aiguille des secondes afin de synchroniser parfaitement la montre avec un top horaire de référence.

Deux nouvelles années de travail sont ensuite mises à profit par les horlogers Panerai pour achever la conception de trois nouveaux calibres entièrement conçus et développés en interne : le P.2003, le P.2004 et le P.2005 très novateur avec son échappement à tourbillon - tous trois dévoilés en 2007.

Avec le P. 2003, il s'agit tout simplement du premier mouvement à remontage automatique entièrement conçu et réalisé par la Manufacture Officine Panerai de Neuchâtel. Ce calibre automatique se caractérise par une réserve de marche record de dix jours, dont on prend connaissance au travers d'un indicateur linéaire placé sur le cadran. Comptant 296 pièces, le calibre P. 2003 mesure 8 mm d'épaisseur. Il doit sa réserve de marche de dix jours à la masse oscillante montée sur roulement à billes, armant les ressorts des barillets en tournant dans les deux sens.

Avec le calibre P. 2004, Panerai ouvre une nouvelle page de son histoire : il s'agit, en effet, tout simplement du premier mouvement chronographe entièrement manufacturé Panerai. Ce calibre se présente comme un mouvement mécanique à remontage manuel avec chronographe monopoussoir et roue à colonnes, réunissant les fonctions départ/arrêt/remise à zéro par l'intermédiaire d'un seul bouton-poussoir. Ce dispositif oblige évidemment ses concepteurs à faire preuve d'imagination pour préserver le signe particulier des montres Luminor : leur célèbre pont protège -couronne, véritable signature visuelle. Décision est prise de placer ce poussoir à 8 h. Chez Panerai, on explique que cet emplacement présente un autre avantage : "C'est la position qui permet de manipuler la fonction chronographe avec le plus d'aisance et de rapidité lors des chronométrages."

Au-delà de ce choix technique aussi bien qu'esthétique, tout l'esprit de ce calibre réside dans le système de gestion des fonctions chronographes : caractéristique de l'horlogerie haut de gamme, une roue à colonnes permet de déclencher les aiguilles du chronographe, de les arrêter et de les ramener à zero avec la plus grande précision.

Pour séduire l'oeil, un fond transparent dévoile la structure du mouvement à ponts séparés, bénéficiant d'une finition satinée anglée et à vis polies.

Le coup d’éclat tourbillon

Année décidément fertile en nouveautés et en coups d'éclat, 2007 va voir la naissance du calibre de la collection P. 2000 le plus noble : un mouvement à tourbillon baptisé P.2005. "Le tourbillon fait tourner en permanence sur lui-même le groupe balancier-échappement, corrigeant la quasi-totalité des erreurs dues à la gravité et aux éventuels frottements, rappelle l'un des concepteurs de ce calibre. Dans notre tourbillon Panerai innovant, la cage qui contient le balancier et l'échappement tourne le long d'un axe perpendiculaire et non plus parallèle à celui du balancier. En outre, contrairement aux tourbillons classiques dans lesquels la rotation de la cage se produit en une minute, le tourbillon du calibre P 2005 effectue sa rotation en 30 secondes. Grâce à cette plus grande vitesse de rotation et à sa disposition particulière, le groupe balancier-échappement parvient à mieux compenser les erreurs de marche dues aux nombreuses alternances de positions verticales et horizontales prises par une montre-bracelet en l'espace de 24 heures."

Décidément attentifs à la dimension novatrice du calibre P.2005, les horlogers de Neuchâtel ont décidé de ne pas rendre visible le tourbillon sur le cadran (excepte dans la version squelette), mais sur le fond de la montre ! C'est également sur le fond que l’on peut vérifier la réserve de marche de six jours, matérialisée par une aiguille évoluant le long d'un arc de cercle.

C'est côté cadran, en revanche, que figure un petit disque coloré incrusté dans le compteur des secondes, attestant la présence et le fonctionnement du tourbillon. Couplé à la cage du tourbillon, ce disque se déplace exactement à la même vitesse que le tourbillon et exécute ainsi deux rotations par minute. En 2009, quatre ans après sa naissance, ce calibre P.2005 inspirera le mouvement le plus compliqué jamais fabriqué par Officine Panerai : le P. 2005/G. Par rapport au calibre à remontage manuel P. 2005 doté du régulateur à tourbillon typique de Panerai, ce spectaculaire calibre P. 2005/G ajoute des fonctions astronomiques très élaborées : l'indication de l'heure de lever et de coucher du soleil sur le pourtour du cadran, le calcul de l'équation du temps avec indicateur linéaire positionné à 6 h et la représentation de la voûte céleste d'une ville sur le fond.

Petite précision étonnante : tous les calibres P. 2005/G sont uniques ! Les horaires de lever et de coucher du soleil ainsi que la représentation de la voûte céleste dépendant de la position géographique, certains composants du mécanisme ont dû être réalisés sur mesure afin de personnaliser le mouvement en fonction de la ville choisie par l’acquéreur de la montre...

Panerai

S'inscrire à la newsletter

Contact

Les Champs D'Or‎ - 6 Avenue Franklin Roosevelt - 75008 Paris - France
Métro lignes 1 et 9

Tél. +33 1 40 76 02 02
Accueil téléphonique de 09h30 à 19h (week-end inclus)

Nous contacter par email

Messenger - Horloger-paris.com
Hide 30 days
About cookies on this site
By continuing your navigation on this site or by clicking on "I understand" you agree to the deposit of cookies and similar technologies intended to carry out statistical studies of frequentation and navigation and to offer you adapted services as well as the generation of an equipment identifier. Learn more and manage your cookie settings..