TAG Heuer Monaco - Horloger-paris.com

Depuis + de 25 ans

Du lundi au jeudi : 10h / 19h
Le vendredi : 10h / 16h

6 Avenue Franklin Roosevelt - Paris
www.horloger-paris.com

panier
 

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

TAG Heuer Monaco

Tag Heuer Monaco

En l’honneur de ce Grand Prix redoutable qu'est le Grand Prix de Monaco, Tag Heuer lance un chronographe à l’esthétique surprenante : son boîtier carré étanche – le premier dans l’histoire de l’horlogerie – abrite le Cronomatic. Steve McQueen se reconnait dans cette montre audacieuse et rebelle, et l’adopte, durant le tournage du film « Le Mans », entièrement dédié à la course automobile. La Monaco incarne encore aujourd’hui l’esprit d’avant-garde qui inspire Tag Heuer.

Tag Heuer : Monaco, le carré magique
 
Depuis son apparition cinématographique au poignet de Steve McQueen dans le film culte "Le Mans", le chronographe Monaco a marqué de son empreinte toute une époque et change la face de l'ie suisse de luxe.
Conçu pour titre un instrument d'avant-garde en son temps, le chrono Monaco doit son existence au fait qu'une société spécialisée dans la fabrication de boîtiers de montres a convaincu la marque de l'intérêt d'une carrure en acier, de forme et étanche. Rien de comparable n'existait auparavant et l'idée d'équiper cet instrument du calibre 11 automatique pour l'année de sa sortie, contribua à renforcer l'image de marque de l'entreprise. Après plusieurs mois de recherches et de développements, le chronographe fut lancé le 3 mars 1969 simultanément à Genève et à New York. Atypique par son dessin massif, son cadran bleu électrique et sa trotteuse rouge vif, la "Monaco" a impacté le monde de l'ie. L'impressionnant garde-temps bénéficiait d'un verre bombé carré qui renforçait son aspect viril et brisait en même temps les codes de l'ie traditionnelle. Première montre carrée à caractère sportif de l'histoire, elle posait les jalons du futur.
Au poignet de Steve McQueen sur le tournage de "Le Mans" de Lee H Katzin en 1970, sa silhouette a acquis une aura en rapport avec l'univers automobile et somme toute, il y a une saga de la "Monaco". Cette année-là, celle de son lancement, un ami de Jack Heuer travaillant comme accessoiriste aux studios d'Hollywood l'appelle un matin pour lui demander de lui fournir en urgence un lot de montres et d'instruments de chronométrage pour le tournage d'un film dont il va avoir la charge en France sur le circuit du Mans...
Jack Heuer sentant se profiler une bonne affaire introduit dans son colis différents modèles de l'époque et tout le matériel nécessaire permettant la mesure des temps courts. Sur place, pour les bouts d'essai, Steve McQueen ami de Jo Siffert, le célèbre pilote suisse et le premier a avoir été sponsorisé en 1969 par Heuer, choisit la "Monaco" parmi les modèles proposés. Identifiable, souvent copié mais jamais égalé, le chronographe "McQueen Monaco" (modèle 1133B) devient un quasi personnage et se gagne une dimension d'objet culte en quelques minutes d'une course filmée avec une telle maestria, que le film fera date. Aujourd'hui, Grâce au charisme de l'acteur, à la puissance graphique du modèle et à la tension émotionnelle que le cinéaste est parvenu à rendre par sa façon de filmer la course, la "Monaco", bien visible dans de nombreux plans-séquences, est l'une des montres les plus convoitées sur le marché international des pièces d'occasion. Rare dans sa version d'origine, elle avait vu sa carrière très tôt interrompue par la crise du quartz.
Pour revivifier les collections en y ajoutant des icônes, la direction de TAG Heuer a capitalisé sur la puissance du boîtier carré de la "Monaco", dont la structure épurée incarnait alors parfaitement l'esthétique novatrice de l'entreprise, en cette toute fin des années 90. Après le lancement du chrono Carrera dans la série Vintage, la marque a réédité en 1998 le chrono Monaco en édition limitée à 5 000 exemplaires. Originale et à charge émotionnelle, cette première version a été un véritable succès commercial, notamment auprès des jeunes cadres, à une époque où la mode des "seventies" faisait les gros titres des journaux spécialisés dans la décoration d'intérieur. Commercialisée par des vendeurs motivés, cette référence a vite créé un effet de manque auprès du public, qui ne trouvait plus dans les vitrines son profil si atypique. Aussi TAG Heuer a-t-elle relancé dès 2003 une production de ce modèle phare. La nouvelle version fut entièrement redessinée et dotée cette fois d'un bracelet en acier à sept rangs de maillons carrés, rappelant l'audacieuse géométrie du boîtier. Ce modèle bien né a fait le bonheur des fans des années 70, des professions en lien avec le graphisme et d'authentiques amateurs de voitures de sport de collection.
 
Une famille étoffée
 
Devant le potentiel technique et graphique qu'offrait la forme de ce boîtier de légende, TAG Heuer a développé de nouveaux concepts s sur la base du carré. La première à défrayer la chronique horlogère dans les montagnes jurassiennes fut la "Concept Watch Monaco Sixty Nine". Développée et mise au point à l'interne par un groupe de jeunes concepteurs qui, pour certains, finirent par créer leur propre marque, cette réflexion mécanique a été présentée lors du Baselworld 2003 et a reçu un excellent accueil. Star de Baselworld 2003, la "Concept Watch Monaco Sixty Nine" de TAG Heuer a été présentée comme la première montre mécanique suisse dotée d'une fonction chronographe au 1/1000e de seconde. Elle avait pour particularité un boîtier réversible articulé sur son brancard. D'un côté, un cadran à lecture analogique avec des aiguilles mues par un calibre mécanique à remontage manuel de type ETA 7000, de l'autre un cadran numérique piloté par un calibre à quartz amélioré par TAG Heuer pour lire des durées chronométrées à la précision du 1/1000e de seconde. Absolument unique, la "Sixty Nine", qui a été vue dans le film "The Island", est considérée aujourd'hui comme une pièce audacieuse combinant tradition et innovation de façon inédite. Non seulement elle a cette virilité héritée de la Monaco portée par Steve McQueen, mais elle se veut un concentré de très haute technologie numérique héritée du Microtimer, le premier chronographe suisse d'une précision du 1/1000e de seconde. En somme, avec la "Monaco Sixty Nine", TAG Heuer a créé une montre hybride avant l'heure alliant précision extrême et design vintage, d'où son aura de luxe. 

TAG Heuer Monaco

S'inscrire à la newsletter

Contact

Les Champs D'Or‎ - 6 Avenue Franklin Roosevelt - 75008 Paris - France
Métro lignes 1 et 9

Tél. +33 1 40 76 02 02
Accueil téléphonique de 09h30 à 18h00, hors week end

Nous contacter par email