Longines - Horloger-paris.com

Depuis + de 25 ans

Du lundi au jeudi : 10h / 19h
Le vendredi : 10h / 18h

6 Avenue Franklin Roosevelt - Paris
www.horloger-paris.com

panier
 

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

Longines

Longines : Un grand hommage

Saint Imier, village niché au cœur du Jura bernois, a vu naître, il y a 180 ans, le comptoir d'établissage Agassiz&Cie, qui deviendra par la suite la fabrique Longines. En 1832, Auguste Agassiz reprend un atelier d'horlogerie qu'il développe avant de le confier à son neveu, Ernest Francillon, en 1867. Ce dernier délocalise la fabrique et la rebaptise "Longines", du nom du lieu-dit proche de ce nouvel emplacement. La marque ‒dont l'emblème du sablier ailé reste le même depuis près d'un siècle et demi ‒ produit des montres-bracelets et est chronométreur sportif. Elle introduit même le premier mécanisme de chronométrage déclenché automatiquement par un fil électrique. Tout au long de son histoire et jusqu'à aujourd'hui, Longines reste étroitement liée au monde du sport (équitation, gymnastique, ski alpin, tennis, tir à l'arc). En matière de distribution, la fabrique est très axée sur l'international dès ses débuts et vend ses pièces dans 130 pays, notamment aux Etats-Unis.
Quatre pièces commémoratives pour ses 180 ans
Au fil des siècles, grâce à la qualité de ses montres, son outil de production optimisé, ses performances en terme de chronométrage sportif, Longines a acquis une notoriété mondiale qui lui permet en 2012 de souffler ses 180 bougies. Avec élégance, bien entendu. Pour célébrer cet anniversaire très spécial, Longines a créé quatre pièces commémoratives, toutes limitées à 180 exemplaires, et présentées à Bâle en 2012. II s'agit d'un chronographe, de deux pièces pour dames et d'une montre de poche.
Le chronographe mono-poussoir Longines Column-Wheel Single Push-Piece Chronograph 180th Anniversary s'inspire des premiers chronoscopes Longines de 1878, notamment celui lancé en 1913. Il rend hommage à l'engagement historique de la marque dans le monde du chronométrage sportif. Le boîtier en or rose d'un diamètre de 40 mm loge un mouvement mécanique à remontage automatique avec roue à colonnes exclusif. La montre présente un mono-poussoir intégré à la couronne qui contrôle les fonctions marche-arrêt-remise à zéro du chronographe. Sa réserve de marche atteint les 54h. Sur le cadran blanc, 8 chiffres arabes sont en noirs (les 3, 6 et 9 sont masqués par les compteurs) tandis que le chiffre 12 est en rouge. La petite seconde est placée à 9h, le guichet de la date à 6h et le compteur des 30 minutes à 3h. Les attaches qui relient la boîte au bracelet confère à ce chronographe un visage délicatement vintage.
Afin de faire honneur aux dames, Longines a créé deux pièces féminines, graciles, discrètes et élégantes. La montre Agassiz 180th Anniversary rend hommage au fondateur de la marque. Sa boîte très fine en or rose de 25,5 mm est sertie de 180 brillants, et le cadran en nacre blanche présente 12 index diamants. Quant au modèle Grande Classique de Longines 180th Anniversary, son boîtier est également très mince, en acier, et de 29 mm de diamètre. La carrure est, elle aussi, sertie de 180 brillants. La nacre blanche illumine le cadran où sont posés 12 index diamants. Ces deux pièces pour femmes logent un mouvement à quartz.
La dernière création de Longines pour fêter sa 180ème année d'existence est une montre de poche, baptisée Longines Lépine 180th Anniversary. Elle est animée par un mouvement mécanique à remontage manuel offrant une réserve de marche de 40h. Son boîtier en or de 56 mm présente un couvercle arrière avec guillochage qui s'ouvre, à l'aide du bouton poussoir de la couronne, pour dévoiler un fond gravé. Sur le cadran blanc laqué, les chiffres romains, que parcourent les aiguilles en acier bleui, sont peints en noir. La petite seconde est placée à 6h.
Hommage à Saint Imier
Longines marque respect et reconnaissance envers son village natal en créant une collection éponyme. La forme du boîtier de ces garde-temps est inspirée d'un modèle de 1945, avec sa silhouette fine et pure. La nouvelle famille de montres Saint Imier s'adresse à un large public. En effet, elle comprend des pièces avec affichage des heures, minutes, secondes et date, et chronographe. Au cœur de ces montres loge un mouvement mécanique à remontage automatique, visible depuis le fond transparent en saphir.
Les pièces offrant les fonctions heures, minutes, secondes et date placée à 3h, sont disponibles en acier, en acier et or rose, et en or rose. Elles existent en 4 diamètres différents (26, 30, 38,5 et 41 mm) et la boîte peut être sertie. Longines propose également plusieurs cadrans, noir, argenté ou en nacre blanche avec index diamants. Les aiguilles sont revêtues d'une Super LumiNova les rendant phosphorescentes dans l'obscurité. Selon la version choisie, le bracelet peut être en alligator noir ou marron, en acier, ou bicolore acier et or rose.
Quant au chronographe de la collection Saint Imier, sa boîte est disponible en 39 ou 41 mm de diamètre et dans les différents métaux cités plus haut : acier, acier et or rose, ou acier. Il renferme un mouvement roue à colonnes qui permet les fonctions de lancement, arrêt et mise à zéro du chronographe. Sur le cadran noir ou argenté figurent les secondes centrales, le compteur de 30 minutes à 3h, et le compteur de 12h à 6h. La petite seconde est, elle, située à 9h, et la date se trouve entre 4 et 5h.
Dans cette collection-hommage Saint Imier, Longines présente une pièce prestigieuse avec quatre fonctions rétrogrades logées dans un boîtier de 44 mm de diamètre. Sur le cadran en noir ou argenté sur lequel sont disposés les chiffres arabes, s'affichent les jours de la semaine (à 12h), le quantième (sur la droite), le deuxième fuseau horaire (sur la gauche), et la petite seconde (à 6h). La phase de lune et l'affichage jour/nuit sont également indiqués.


Longines

Une histoire suisse. Depuis sa création en 1832 à Saint-Imier, en Suisse, Longines fait partie desmarques piliers de l'industrie horlogère suisse. Avec environ cinq cent mille montresproduites par an, cette société du Swatch Group propose des collections généralistesavec des sujets mécaniques, masculins ou féminins, parfaitement recommandables. Se pencher sur l'histoire de Longines revient un peu à raconter celle de l'ie helvétique. II y a d'abord l'ouverture à Saint-Imier d'un comptoir d'ie par un certain Auguste Agassiz qui se taille une jolie réputation dans "la montre classique, économique mais solide". Son neveu, Ernest Francillon, reprend l'affaire et ouvre en 1867 une manufacture baptisée Longines, du nom des prés longs et étroits sur laquelle elle est bâtie. Dès lors, l'entreprise n'aura de cesse de produire des calibres de plus en plus précis. Longines est l'un des pionniers du chronométrage sportif avec, notamment, en 1878, le premier instrument permettant une mesure au 5e de seconde. En 1913, la marque sort son premier chronographe-bracelet à poussoir unique. A la fin des années 1920, la notoriété de Longines est telle que la Fédération aéronautique Internationale lui demande de chronométrer le vol transatlantique en solitaire de Charles Lindbergh. En 1931, la marque réalise pour l'aviateur la célèbre montre à angles horaires qui donne simultanément I’ heure et l'angle horaire en degrés et en minutes. Cinq années plus tard, elle sort l'un des premiers chronographes de poignet avec une rattra­pante et une fonction retour en vol. Ses nombreux chronométrages de compétitions sportives lui permettent ensuite de développer des montres électroniques et mécaniques très précises (dans les années 196o, l'Ultra-Chron etl'Ultra-Quartz ; en 1977, le calibre automatique L990 à quantième). Entrée dans le Swatch Group en 1983, Longines, d'abord mise en sommeil, a souffert de la concurrence du "grand frère", Omega. Depuis le début des années 2000, Omega ayant sophistiqué son offre, Longines a pris sa place sur le segment des montres entre 900 et 3 000 €. Et l' a repris du poil de la bête notamment en capitalisant sur son patrimoine (lignesHeritage, Master Collection) et en lançant des lignes ciblées sur les jeunes et/ou sur les femmes, qui représentent une part très importante des ventes de la société. Emblématique du style Longines, la ligne Dolce Vita : des montres rectangulaires, à quartz ou automatiques, inspirées d'un modèle des années 1930, assez stylées et accessibles (à partir de 900 €). Dans un registre plus sportif, la marque a lancé en 2007 la Longines Sport Collection : intelligemment pensée, cette famille regroupe quatre lignes de pièces sportives au design contemporain et à des prix assez abordables. On y trouve de solides chronographes automatiques en acier ou avec des lunettes en céramique à 1 810 €, des modèles indiquant un second fuseau horaire à 2 610 €. Dans le même temps, la société a renforcé son offre dans les montres mécaniques. Aux côtés de la célèbre montre de Lindbergh à angles horaires, proposée avec mouvement automatique, la marque a développé en 2004 la Master Collection, 100% masculine et 100% mécanique. Elle compte une quinzaine de modèles avec des fonctions diverses (chronographe, GMT, etc.), déclinés en quatre tailles de boîtiers (de 38,5 mm à 47,5 mm de diamètre). L'accent est mis sur les finitions (cadrans guillochés et fonds saphir qui laissent apparaître le mouvement) et sur la bonne facture des calibres utilisés (28 800 alternances par heure). L'une des pièces les plus intéressantes est le chronographe automatique avec indication des phases de lune, affichage 24 heures et indication du jour et du mois, proposé à 2 190 €. On retiendra aussi montre GMTindiquant les vingt-quatre fuseaux horaires (calibre automatique 1635 breveté par Longines) et surtout la Rétrograde. Lance en 2007, ce modèle automatique, dont le mouvement a été développé exclusivement pour Longines par ETA, offre quatre fonctions rétrogrades (jour, date, seconde, second fuseau horaire avec échelle de 24 heures). En acier, il vaut 3 640 € ; 8 750 € en or rose. Enfin, Longines a presenté au Salon de Bâle en 2009 un nouveau mouvement de chronographe à roue à colonnes. Developpé avec ETA, cet excellent calibre (L.688.2) a été présenté dans le modèle Longines Column-Wheel Chronograph. Avec un prix qui ne devrait pas dépasser les 3 500 € (un exploit pour ce type de pièce), il est promis à un bel avenir. D'autant que le Swatch Group prévoit de l'utiliser dans les collections d'une autre de ses marques. Mais pas au même tarif...

 

Longines

S'inscrire à la newsletter

Contact

Les Champs D'Or‎ - 6 Avenue Franklin Roosevelt - 75008 Paris - France
Métro lignes 1 et 9

Tél. +33 1 40 76 02 02
Accueil téléphonique de 09h30 à 18h00, hors week end

Nous contacter par email