IWC Portugieser - Horloger-paris.com

Depuis + de 25 ans

Du lundi au jeudi : 10h / 19h
Le vendredi : 10h / 18h

6 Avenue Franklin Roosevelt - Paris
www.horloger-paris.com

panier
 

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

IWC Portugieser

Montres IWC Portugieser

"Héros des mers, noble peuple...", ainsi commence l'hymne national portugais. II est l'expression d'une mémoire collective qui fait des grands navigateurs du pays - Vasco de Gama, Bartholomé Dias ou Fernando Magellan - des héros presque vivants. Ces quelques précisions que donne IWC dans la présentation de ses collections IWC Portugaise.
Pour IWC, l'histoire de la Portugaise remonte aux années 1930, une époque où le Portugal ne figurait plus parmi les grandes puissances avec une présence maritime largement évanouie. Mais comme le dit l'hymne national, dans les veines des Portugais coule encore le sang des grands maîtres de l'océan. C'est précisément pour perpétuer cette tradition que deux importateurs lusitaniens, Rodrigues et Teixeira de Porto et Lisbonne, viennent frapper à la porte d'IWC en 1939. Avec une demande bien précise. Ils passent en effet commande à la manufacture d'une montre-bracelet dont la qualité, la robustesse et la précision devaient être équivalentes à celles d'un chronomètre de marine. Autant dire du jamais vu, étant donné que seules les montres de poche étaient alors susceptibles de répondre à ce cahier des charges.

Pour satisfaire la demande des deux marchands, IWC s'est donc mise au travail dans le but de transformer son calibre 74 dont le mouvement monté sur pont était à l'origine destiné à une montre savonnette. Le calibre 74 était l'héritier direct des mouvements développés par le fondateur de l'entreprise, Florentine A. Jones, venu des Etats-Unis en 1868 dans le but de faire fabriquer en Suisse, pays alors réputé pour ses bas salaires, des mouvements de montres de poche de haute précision avec des machines-outils américaines modernes. Autant dire une révolution dans le landerneau helvétique. A ses débuts, Florentine Ariosto Jones s'était lancé dans l'aventure avec une demi-douzaine de mouvements de base, désormais partie intégrante de l'histoire horlogère sous la dénomination calibres Jones. Tous avaient la même particularité technique : une queue de raquette surdimensionnée pour un réglage plus aisé et précis de la fréquence d'oscillation. De quoi séduire nos deux marchands qui ont en effet obtenu ce qu’ils désiraient, à savoir une montre-bracelet de grande dimension au boîtier en acier, doté du calibre 74 qui sera bientôt remplacé par le calibre 98, et d'une précision à toute épreuve. Dès lors, au sein de la manufacture, les collaborateurs ne parlaient plus que des "Portugaises" pour désigner ce type de montres. Le mythe était né.        

Tout en renouant avec la tradition des instruments nautiques, elles séduisent par un design moderne et une mécanique de pointe."        

Portugaise – IWC: De part ses nombreuses complications, la Portugaise marque le début d’une série de montres légendaires dans l’histoire de l’horlogerie. Divers modèles de Portugaise ont suivi : les Tourbillon Mystère, les Perpetual Calendar, les Yacht Club et les Chrono Automatic entre autres et ainsi s’inscrivent dans la plus parfaite tradition horlogère.

 
Alors que les montres Portugaise, collection incontournable, entrent dans leur huitième décennie, la manufacture de Schaffhouse a décidé de les placer sur le devant de la scène. Cette "année Portugaise" est ainsi ponctuée de nouveautés venues enrichir cette gamme d'instruments de précision dédiée à l'univers nautique.

Ces lancements annuels ne doivent rien au hasard. Pour la manufacture de Schaffhouse, c'est en effet une "année Portugaise" lui permettant de sublimer une gamme de montres devenue icône et qui fait partie des incontournables de la marque.          

A l'origine de l'essor maritime, la montre 

Rappelons que le chronomètre de marine, inventé par John Harrison (1735-1759), a permis de faire un pas décisif dans le calcul des coordonnées géographiques en mer, jusque-là quasi impossible dans la détermination de la longitude. La combinaison des observations astrales et de l'heure exacte, emmenée à partir du port d'attache aux coordonnées exactes, ont ainsi permis pour la première fois la détermination précise de la localisation des navires. "Les montres de précision d'Harrison ont révolutionné la navigation maritime, expose IWC. Plus tard, les chronomètres de marine indiquant l'heu

 

Très précise à la seconde près - très chers à fabriquer - sont devenus, à côté du compas, du sextant, des cartes et des manuels de navigation, l'un des auxiliaires les plus précieux à bord. Seule la radionavigation du 20e siècle puis le GPS des 1995 ont permis d'affiner et de simplifier la navigation. Mais la montre reste encore et toujours le symbole nautique de la nécessité de tracer sa route avec certitude. Et c'est à elle que la navigation maritime doit son essor."     

Design moderne et mécanique de pointe 

Explication d'IWC : "L'eau et le vent sont les meilleurs alliés, dit un proverbe portugais. Les pionniers de la navigation portugaise s'entendaient à faire coexister des contraintes apparemment inconciliables : tempérament de feu et esprit pragmatique ; héroïsme et respect des forces de la nature ; héritage traditionnel, sciences naturelles et technique des temps modernes. Les montres Portugaises d'IWC sont un lointain écho de cette glorieuse époque.                  

IWC Portugieser

S'inscrire à la newsletter

Contact

Les Champs D'Or‎ - 6 Avenue Franklin Roosevelt - 75008 Paris - France
Métro lignes 1 et 9

Tél. +33 1 40 76 02 02
Accueil téléphonique de 09h30 à 18h00, hors week end

Nous contacter par email